Birmanie

Une merveilleuse aventure vous attend au pays des pagodes. Découvrez l’Asie autrement lors d’un voyage Birmanie à travers ses superbes plages, ses chaînes de montagnes, sa végétation luxuriante, ses potagers flottants et son précieux site archéologique. Chaque jour le Myanmar réserve mille et une surprises qui se méritent.

La géographie de la Birmanie

La Birmanie en impose avec ses 2 000 km, ses 7 États et ses 135 groupes ethniques. Elle partage des frontières avec 5 pays orientaux, à savoir la Chine, le Bangladesh, la Thaïlande, l’Inde et le Laos.

Les paysages birmans sont éclectiques, avec les fleuves historiques de la Haute Birmanie, la zone alluvionnaire de la région côtière, la plaine du Sittang de la Basse Birmanie ainsi que les forêts tropicales de l’intérieur des terres. Le panorama est également ponctué de reliefs montagneux comme la chaîne de l’Arakan, de quelques îles et de façade maritime vers la mer d’Andaman. Si le Hkakabo Razi culmine à 5 881 m, la mer d’Andaman est à 0 m, témoignant ainsi des contrastes du territoire birman et de la géographie Birmanie exceptionnelle.

Les principales villes du pays des pagodes sont Mandalay, Myeik, Pegu, Moulmein, Bassein ainsi que Bagan (Pagan). La capitale de la Birmanie est Yangon, ex-Rangoon.

La culture en Birmanie

La culture en Birmanie est avant tout marquée par les manuscrits laqués et le théâtre de marionnettes, faisant la fierté des habitants.

Les manuscrits retracent les mythes, les royautés, les lieux sacrés ainsi que les nombreuses fêtes célébrées dans le pays. La culture birmane surprend également par ses objets artisanaux, comme les boîtes souples en crin de cheval laqué.

Le théâtre de marionnettes est typique à la Birmanie. Si certaines impressionnent du haut de leur 1 mètre, d’autres déroutent avec leur soixantaine de fils, permettant même d’animer les sourcils. Les grandes villes telles que Bagan, Yangon et Mandalay se transforment en véritables scènes où se font régulièrement des représentations. Ne manquez pas d’y assister lors de votre séjour en Birmanie.

Les « nat » sont des figures importantes dans le pays où les fêtes leur sont dédiées. Lors de ce culte, la danse et la musique font écho des traditions, facilement reconnaissables aux pas des femmes vêtues de robes chatoyantes à traîne.

L’économie de la Birmanie

L'économie de la Birmanie n’est pas à la hauteur de son potentiel. Si l’agriculture constitue 34 % du PIB, la filière industrielle occupe une modeste part du tissu économique, avec seulement 23 % du PIB.

Les principales activités dynamiques sont entre autres l’extraction minière, l’énergie, la confection et surtout l’agroalimentaire. Le Myanmar devrait pourtant figurer parmi les plus prometteurs des pays de l’Asie du Sud-est avec ses nombreux atouts. Outre ses importantes matières premières, il jouit également de frontières stratégiques avec la Chine et l’Inde tout en faisant partie de l’ASEAN.

Malgré tout son potentiel, la Birmanie est en très mauvaise position dans le classement, car elle fait partie des PMA ou pays les moins avancés. La croissance économique laisse à désirer, car le pays semble manquer d’attractivité reproche certains hommes d’affaires locaux.

L’espoir d’un développement repose sur les réformes, notamment la dotation de ressources humaines suffisantes pour la libéralisation de l’économie.

La population de la Birmanie

La population birmane est marquée par un kaléidoscope ethnique avec ses quelque 135 ethnies officielles. Par ailleurs, les minorités ethniques composent près de 1/3 de la population. Les Bamars sont majoritaires, tandis que les autres groupes se départagent le territoire : Arakan, Mon, Shan, Chin, Karen, Kachin ou encore Karenni. Le pays abrite aussi une diaspora chinoise et indienne ayant récemment immigré.

La plaine centrale de l’Irrawaddy est en grande partie occupée par les Bamars. Les zones frontières sont peuplées par les groupes ethniques minoritaires. Néanmoins, les conflits ont conduit à un déplacement des habitants sur d’autres zones, comme à Mandalay ou Rangoon.

Si la religion dominante est le bouddhisme, de nombreux Birmans, issus des ethnies minoritaires pour la plupart, sont musulmans ou chrétiens. Cette diversité engendre des clivages religieux dont souffre la Birmanie depuis longtemps.

L’histoire de la Birmanie

L’identité birmane s’est construite à partir de l'histoire du pays assez mouvementée, plutôt recluse jusque dans les années 1990. D’une part, la junte militaire a tenu le pays d’une main de fer des décennies durant. D’autre part, le grand nombre d’ethnies a fait naître des problèmes de cohabitation, engendrant par la suite une méfiance réciproque entre elles. Les clivages et rivalités se sont multipliés et ont continué de marquer le pays. La colonisation britannique a permis la délimitation de l’espace national birman.

La forte présence de l’art hindou et du bouddhisme en Birmanie remonte au VIe siècle lorsque les missionnaires bouddhistes convertissent les populations. Les Européens découvrent le territoire au XVe siècle à travers la relation du Vénitien Nicolo di Conti. Toutefois, ce n’est qu’à la fin du XVIIe siècle que les dialogues diplomatiques entre le royaume Ava de l’époque et les puissances européennes se sont développés. Les Anglais se sont établis au cap Negrais en 1687, mais les puissances européennes n’ont réussi à s’établir qu’au cours du soulèvement de Pégou pendant le XVIIIe siècle.

Le pays a connu d’importantes périodes de soulèvements, de rébellions et de bouleversements. Paradoxalement, ces émeutes et mutineries n’ont affecté en rien l’hospitalité des Birmans, faisant du pays l’une des destinations touristiques à découvrir absolument.

La langue en Birmanie

La langue officielle en Birmanie est le birman, parlé par 30 millions sur 46 millions d’habitants. Toutefois, les groupes ethniques ont leurs propres langues et dialectes, actuellement estimés à 126. Le shan couvre 11 % du territoire, contre 6 % et 5 % respectivement pour l’arakanais et le karen. D’autres langues austro-asiatiques subsistent également en Birmanie, parlés par 3 % de la population pour les Môns par exemple.

L’anglais est bien présent dans le pays, contre une quasi-inexistence du français. Grâce à la présence de la diaspora chinoise, le chinois est également parmi les langues parlées.

La Birmanie est une destination touristique qui fascine tant par son histoire que par sa beauté. Son intérêt réside dans ses contrastes comme ses villages lacustres, ses villes royales et ses pagodes. Si vous ne succombez pas à l’admirable région de Hpa-An, vous ne résisterez sûrement pas au charme des plages du sud…


Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

20903

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

137959

voyageurs nous ont fait confiance

Haut